Avancement sur le Tigre et Ultramarine

Avancement sur le Tigre et Ultramarine

Nouvel article pèle-mêle sur les différents projets en cours. L’avancement sur le Tigre au 1/48 se fait petit à petit et j’ai commencé quelque chose d’autre sur le coté. 

Concernant l’avancement du Tigre, j’ai terminé le camouflage trois tons. Ce ne fut pas chose aisée tant j’ai vraiment eu du mal à le réaliser à l’aéro alors que ça aurait dû être une promenade de santé. Entre l’aérographe qui se bouchait avec une peinture bien diluée, une erreur grotesque réalisée sur la caisse (le marron DOIT recouvrir le vert, et pas l’inverse) et une pulvérisation hasardeuse de la peinture (quelques pattes d’araignée seront cachées avec des éraillures ) le camouflage fut un vrai sacerdoce ! 

Néanmoins, une fois la pose du filtre de la marque AMMO, que j’ai réalisé en trois étape, notre Tigre commence à prendre vie. Concernant le filtre, j’ai simplement transvasé un peu de Tan for 3 tone camo dans un pot en verre puis j’y ai ajouté un peu de diluant pour pouvoir vraiment contrôler ma teinte. 

Voici quelques photos de l’avancement avant la patine à l’huile :

Enfin vint l’étape redoutée, le “fading” à l’huile.

Cette étape permet d’avoir une teinte “passée” par les intempéries et atténuer l’effet neuf de la peinture.
Je me suis appliqué sur la tourelle, je réaliserai la caisse plus tard.
Pour réaliser cet effet, j’ai puisé dans la gamme de peinture à l’huile Abteilung 502 les teintes Buff, Ochre, Terre d’ombre brûlée et Vert olive. J’ai d’abord appliqué avec un cure dent des points de buff sur les parties hautes de la tourelle, puis du Ochre sur les parties médianes et enfin du Burnt Umber sur les parties basses. Le vert olive est venu par quelques touches ça et là.
Après avoir laissé sécher une bonne demie heure, j’ai simplement tiré ma peinture vers le bas avec un pinceau plat légèrement humidifié dans du diluant.
Après plusieurs passages, voici le résultat obtenu :

Il reste encore beaucoup de travail et on peut voir la différence entre la tourelle et la caisse. Au fur et à mesure des différentes maquettes que je fais, je prends de plus en plus plaisir à réaliser les étapes de patine. Peut être est-ce le gain en assurance ou le fait de découvrir de nouvelles méthodes pour embellir nos modèles qui me donnent ce plaisir?

Pour terminer cet article, je me suis aussi laissé tenter parles sirènes de la science fiction en reprenant un Space Marine. Celui-ci avait été peint en rouge il y a de ça 6 mois maintenant et j’ai commencé à le repeindre en bleu.

Pour le moment, les contrastes ne sont pas saisissants, j’en suis aux balbutiements de cette méthode mais le résultat est plutôt plaisant (même s’il n’est pas superbe en photo). 
Je suis plus partant pour faire quelques escouades en respectant le schéma tactique prédéfini dans les livres de Games Workshop plutôt que de passer par la frustration de la peinture pour jouer. C’est cette frustration qui a fait qu’une grande majorité de mes grappes se sont retrouvées au grenier, non sans quelques soupirs de frustration…
Je verrai sur le long terme et je ne manquerai pas d’en parler.

C’est tout pour cette fois, et je vous dit à la prochaine !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer le menu