Showcase : Sherman 1/100 pour Tanks

Showcase : Sherman 1/100 pour Tanks

Suite à la découverte du jeux Tanks de GF9, je me suis lancé dans la peinture des Sherman. Je me suis lancé tête baissée sur le premier char pour en faire un modèle test. Revenons sur le montage et la peinture du char emblématique américain.

sherman-tanks-1/100

Second char le plus produit pendant la Seconde Guerre Mondiale avec 50000 uintés, le Sherman est le char emblématique de l’armée américaine. Véritable bijou sur le front africain, le Sherman montrera des signes de faiblesse après le débarquement de 1944. Cependant, il reste un char fiable et constamment amélioré qui sera l’atout majeur, avec l’USAF, de la victoire alliée.

La boite de base du jeu TANKS renferme donc deux Sherman et un Panther. Je me suis d’abord penché sur les blindés américains par confort (les peintures étant “facile”, à savoir sans camouflage trois tons). 

Voyons de suite les différentes étapes pour avoir un Sherman peint au 1/100eme !

Assemblage du Sherman

L’assemblage du Sherman est sans surprise et très linéaire. Les informations fournies dans le livret de règles suffisent amplement pour assembler le tank. J’ai tout de même nettoyé chaque pièce dans de l’eau tiède savonneuse pour être sur de ne plus avoir de graisse sur les pièces.

Le vrai point positif est la possibilité de réaliser deux tourelles ! En effet, une peut être assemblée en 75mm, l’autre peut recevoir le fameux canon de 76mm !

On pourra regretter l’absence d’une planche de décals et d’un buste de chef de char, mais ça reste du chipotage…

Peinture du Sherman

Concernant la peinture, sur une base noire One Shot Ammo, j’ai utilisé le kit de modulation Olive Drab de la marque Ammo.

Premièrement, j’ai passé la base d’Olive Drab, typique des Sherman de l’époque. Puis j’ai utilisé les deux couleurs d’éclairci en modulation zénithale. Enfin, j’ai repassé toutes les arrêtes avec la dernière couleur mélangée à du blanc.

Ensuite, j’ai vieilli la peinture avec des huiles Abteilung 512 fondues à l’énamel thinner. Une fois sec (comptez 48 heures), j’ai réalisé les éraflures à la mousse de blister.

Puis, j’ai réalisé les coulures sur le blindage du Sherman avec du Streaking grime Ammo. 

Les chenilles ont reçu une couche de base d’Acier Vallejo, puis un brossage au Chrome avant de recevoir une généreuse couche de Thick Mud. Après 15 minutes de séchage, j’ai dégagé les arrêtes des crampons avec un coton-tige.

Le épiscopes du Sherman ont été réalisés à l’acrylique en passant de la couleur périscope en glacis sur une base blanche.

Enfin, j’ai passé du vernis mat à l’aéro en plusieurs voiles pour protéger le Sherman en vue de jouer avec.

Au final, la peinture du Sherman m’aura pris quelques heures pour un résultat vraiment convainquant. Il ne reste plus qu’à monter la M2 Browning sur son emplacement et je pourrai attaquer le second Sherman de la boite.

N’hésitez pas à dire ce que vous pensez de ce Sherman dans le commentaires et à bientôt pour un nouvel article !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer le menu